Astri Reusch OWN 1945-2016 R.I.P.

Written by  //  April 25, 2016  //  Absent Friends  //  No comments

A memorial celebration of the life and art of Astri Reusch (April 8, 1945 – April 24, 2016) will take place at 2:00 pm on June 26, 2016, at our new home at 16 Weredale Park in Westmount. Family, friends and all who knew and loved her are invited to join us in sharing their memories of her and expressing their affection and appreciation.

REUSCH, Astri
1945 – 2016
Died at her home in Montreal in peace and serenity on April 24, 2016, in the company of her husband Sam Stein after a long struggle with cancer. Astri was a respected artist whose works in glass have been exhibited at major museums throughout the world and installed in numerous public venues and whose large-scale sculpture, La Débâcle, is integrated into the entrance hall of the Musée de la Civilisation in Québec City. She leaves behind her bereaved husband of 50 years, Sam Stein, her sister Anik Lopez, her in-laws George Stein (Susan), Fred Stein (Sue), Ada Mae Crouse (Irvin) and her many relatives and friends and her colleagues in the art world. She will be missed for her intelligence, charm, talent, wit, humour, sensitivity, helpfulness, courage, beauty and honesty by all those who had the privilege of knowing her.

24 April
Dear family and friends,
I was with our beloved Astri when she passed away at 03:30 this morning, at rest and in comfort and with a beautiful peaceful expression on her face. We will all miss her intelligence, charm, talent, wit, sensitivity, helpfulness, beauty and honesty; the world will not be the same without her.
She requested that her life and art be celebrated in a secular ceremony to take place at our new home; date and time to be announced shortly.
Thanking you all for your friendship, consideration and support for her, especially during these difficult times.

We and Wednesday Night are the poorer with this sad, sad news from Sam about Astri’s death early Sunday morning.
A dear friend and a remarkable talent.
We grieve with Sam.
Astri Reusch on Wednesday-Night.com

Astri and KimonAstri brought so much to the table – the Wednesday Night table, the Christmas table, the table at Roy est, or the many tables we shared while exploring Montreal restaurants. She was incredibly talented. But so many other adjectives apply. Thoughtful, inquisitive (she matched the Elephant’s Child for ‘satiable curiosity), perceptive, witty, funny, charming and able to play governess to David – and to ‘Bunny’ – when the situation called for intervention; above all she was incredibly brave in the face of her terrible illness and managed to retain her sense of humor under the worst of circumstances.

 

Originaire de Georgetown au Guyana, anciennement la Guyane britannique, Astri Reusch a étudié les arts visuels à l’École des beaux-arts de Montréal et l’architecture de paysage à l’Université McGill. Dans ses sculptures et installations architecturales, Reusch explore le potentiel expressif du verre. En 1988, elle crée La débâcle, œuvre d’art public réalisée pour le Musée de la civilisation, à Québec. Installé dans le hall d’entrée de l’institution, l’imposant ensemble sculptural est inspiré de l’entassement des glaces du Saint-Laurent au printemps.
Les œuvres de Reusch ont notamment été présentées au Musée des arts décoratifs de Paris, au Metropolitan Museum of Art de New York et au Victoria and Albert Museum de Londres. Art public Montréal

 

Astri-Reusch-light_beams-3

Glass

Lightbeams

Astri Reusch la Debacle
Astri Reusch a étudié les techniques de coulage du verre, l’architecture paysager, la biologie et les arts visuels. Elle a représenté le Canada dans plusieurs expositions internationales de verre d’art contemporain au Japon, en Europe et aux États-Unis. Sa formation pluridisciplinaire se reflète dans ses œuvres géométriques souvent monumentales ou intégrées à l’architecture. La Débâcle (1988), située dans le hall d’entrée du Musée de la Civilisation à Québec, est un exemple fort de son travail. Le Dictionnaire historique de la sculpture québécoise au XXe siècle
le 16 mai 2013
La débâcle printanière selon Astri Reusch
(Québec) 1982. Sachant que sa préouverture aurait lieu en 1987, le Musée de la civilisation (MCQ) décida d’organiser une compétition à l’échelle du Québec pour concevoir et réaliser une sculpture dans le hall d’entrée ayant comme thème le fleuve Saint-Laurent. La question artistique concernait la façon de parvenir à créer une oeuvre pour exprimer une matière essentiellement horizontale, c’est-à-dire l’eau du fleuve en mouvement.
«Après avoir étudié les différents aspects du fleuve pendant toute l’année, j’ai décidé que c’est lorsque l’eau se transforme en glace qu’elle représente le plus d’opportunités pour créer des masses sculpturales», a souligné la gagnante du concours de l’époque, Astri Reusch. «C’est pendant la période de la débâcle des glaces au printemps que le grand plan horizontal du fleuve devient une scène dramatique où les banquises de glace surgissent du fleuve pour en faire un immense paysage de formes en trois dimensions».
L’oeuvre La débâcle, qui a été coulée à certains endroits à même les fondations du bâtiment, est toujours présente et intacte au MCQ, même 25 ans plus tard. Elle représente la débâcle printanière de glaces, mais aussi «la force de la nature ainsi que les bouleversements sociaux que le Québec connut», ajoute Mme Reusch, qui collabore toujours avec le MCQ. …
Un aspect de l’oeuvre est «la baie des esprits», où se trouve actuellement un ancien bateau. Il a été créé afin d’accueillir les esprits des personnes aujourd’hui disparues qui seraient venues à cet endroit par le passé.

Leave a Comment

comm comm comm